La 21ème réunion de l'APCD aura lieu le

Samedi 25 novembre 2017

Au SEPT Boulevard de Belfort – Amiens

Editorial

 

L’APCD a vingt ans, âge de l’autonomie, de l’indépendance, temps de la construction et de l’innovation. Il fallait d’abord fêter cet anniversaire ce que nous n’avons pas manqué de faire dignement au Touquet avec environ soixante-dix participants, un soutien actif des laboratoires, un temps de formation avec un programme dense et varié ainsi qu’une soirée mise sous le signe de la magie.

La fête est terminée, les paillettes sont tombées, nous rentrons maintenant dans la période de réorganisation de l’APCD. Le mode associatif des années 90 a été remplacé par la communication par réseaux et la formation magistrale par un enseignement interactif demandant à chacun d’être le propre acteur de sa formation. Pour autant, la rencontre est toujours nécessaire, recherchée et source de satisfaction personnelle. Le pari de l’APCD est donc de s’adapter à ces mutations sans perdre son « âme ».

Concernant le numérique, nous souhaitons avoir un site actif, contenant des informations utiles pour la prise en charge des cancers digestifs que vous retrouverez dans l’onglet Présentation et publications régionales du site, des pages ludiques et je vous invite à jouer avec nous au Quizz que nous allons tenter de diversifier régulièrement, et des liens utiles en particulier avec le Thésaurus national et les associations telles que la FFCD.

Pour nos collègues les plus jeunes ou en formation, nous souhaitons proposer la branche « APCD jeune » issu du canal historique où une discussion interactive de dossier de cancérologie avec un ainé pourrait se dérouler suivi d’une deuxième mi-temps « free » soutenue par l’APCD. Cette formule, proposée par certaines associations, devrait permettre aux internes et chefs des spécialités concernées de se rencontrer et de tisser des liens indispensables pour l’exercice de notre spécialité. La première réunion est prévue pour le mois de juin et nous espérons que cette proposition suscitera de l’intérêt.

La bourse de l’APCD (concept classique pour favoriser la recherche par les internes) ne rencontre malheureusement pas l’intérêt attendu et les candidats ne se bousculent pas malgré les appels. Les prérequis pour faire ces travaux, essentiellement de recherche clinique, sont : de la part des seniors ou enseignants de proposer des sujets, de stimuler les candidats et de leur libérer du temps pour cette activité ; de la part des internes ou assistants d’être intéressé par la recherche ou par le sujet proposé (au mieux) ou d’être en devoir (à défaut) de faire de la recherche pour valider leur cursus (thèse, mémoire, article…). On comprend somme toute que les clés de la réussite de la recherche sont entre les mains des oncologues séniors au contact des étudiants et notre implication est donc primordiale.

La réunion annuelle est toujours fréquentée, c’est le temps fort de notre association : notre prochaine réunion s’articulera autour de points techniques ou pratiques actuels (exérèse de tumeurs sous muqueuses, intérêts du diagnostic histologique avant exérèse pancréatique, modalité de chimiothérapie intraartérielle…).

Nous comptons d’avance sur votre présence.

François Mauvais, Président de l’APCD